d'autres éléments à propos de la mondialisation... des documentaires de la chaine parlementaire sur les crevettes produites en Equateur, les terres spoliées en Ethiopie par les géants de l'agroalimentaire ou encore les ravages de la technologie high tech en Inde...

encore une pierre dans le jardin de la mondialisation béate et heureuse !!!!

 

 les crevettes de la discorde

Autrefois aliment de luxe, la crevette s'est démocratisée pour devenir le premier produit de la mer exporté dans le monde. Mais à quel prix ?
http://www.youtube.com/watch?v=TZUAofRA2aE

 

 Ethiopie, terre à prendre

En bradant ses terres, l'Ethiopie est devenue le nouvel « Eldorado » des investisseurs étrangers, mais la population n'en tire que très peu de bénéfices. Depuis 7 ans, le pays affiche une croissance à deux chiffres grâce à l'ouverture de ses frontières aux géants mondiaux de l'agroalimentaire, mais les emplois sont saisonniers, les salaires misérables, et les récoltes sont très peu redistribuées sur le marché local.

http://www.youtube.com/watch?v=7uE2Wrdst8U

 

Inde , le mirage high tech

Rares sont les villes qui incarnent aussi bien que Bangalore la mondialisation et ses effets.

Ancienne petite cité de garnison pendant la colonisation britannique, elle s’est imposée en l’espace de 20 ans, comme capitale mondiale des services informatiques, vitrine d’une Inde rayonnante.Mais à quel prix ? Car la transition a été brutale et a chamboulé tous les repères de la société  indienne, notamment la structure traditionnelle familiale.  Aucune génération n’est épargnée pas même les plus âgés.

A Bangalore, ou la valeur « travail » semble dominer toutes les autres, ou l’individualisme prend petit à petit le pas sur le collectif, l’échec n’est pas permis. C’est ainsi que la Silicon Valley indienne s’est attirée un  nouveau surnom : Capitale du suicide.

http://www.youtube.com/watch?v=byP8evjU7Lg